ESNONPAH

by anso
flat lay magazines et livret exposition belgians matter par belgium is design dans le cadre de design september
Design

belgians matter

Chose promise chose due! Je reviens vers vous pour un nouvel article autour de Design september.

L’exposition dont j’ai choisi de vous parler est belgians matter. Des différentes expositions que j’ai pu voir durant le mois de septembre c’est de loin celle qui m’a le plus inspiré!

Il s’agit en fait d’une recherche autour du mélange entre la tradition et l’innovation menée par différents designers en collaborations avec des entreprises dont le domaine d’activité était relativement éloigné de ce dont les designers avaient l’habitude. La démarche a été entreprise initialement pour le Salone del Mobile Milano afin de promouvoir des talents belges et a ensuite été exposée à Bruxelles. Certes, la démarche n’est pas nouvelle mais elle est des plus enrichissante pour le travail d’un designer.

Parmi ce qui était exposé, une collaboration a attiré mon attention plus que les autres, il s’agit de celle entre Damien Gernay et Delvaux. Du textile, comme par hasard! 🙂 Il s’agit en fait de trois pièces qui représenteraient le coté instantané du temps mais le plus top dans cette collaboration c’est la technique! Au premier abord on ne sait pas vraiment si ce que l’on voit est du plâtre ou du cuir. La matière ressemble à du cuir mais la forme ressemble à un moulage en plâtre. J’adore cette façon de brouiller la perception et surtout d’utiliser une matière de manière détournée.

Bon, ce n’est qu’une toute petite partie de ce que l’on peut voir à design september mais l’exposition rassemble trois principes qui selon moi méritent d’être mis en lumière et qui sont repris par de plus en plus d’autres designers.

 

  1. Vouloir allier tradition et innovation. C’est un phénomène qui a le vent en poupe et qui remet au goût du jour les savoirs-faire ancestraux. Voir aussi le projet de Charlotte Lancelot pour Gan (ici)
  2. Remettre en question une matière donnée et la façon dont on la travaille. Cela apporte une réelle innovation à l’objet imaginé. Voir aussi le projet « cooking Material » de Laurence Humier (ici)
  3. Travailler ensemble sur un projet côte à côte afin de le suivre de A à Z. Chaque étape de la création est impliquée et tous le monde apporte ses idées. C’est une chouette façon de se sentir impliqué dans le projet.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :